Bekijk deze website in het Nederlands | View this website in English

La Belle au bois dormant

Le ballet ‘La Belle au bois dormant’, sur une partition élégante de Piotr Tchaïkovski, est un exemple emblématique du ballet classique de la fin du XIXe siècle. Il est devenu l’un des ballets les plus connus et est toujours inscrit au répertoire des plus grandes compagnies. ‘La Belle au bois dormant’ permet aux danseurs de se produire à leur plus haut niveau. Quant aux décors et aux costumes magnifiques, ils soutiennent un récit intemporel qui offre à toute la famille un spectacle inoubliable.

Dans cette version de ‘La Belle au bois dormant’, les danseurs d’exception sont accompagnés par une mise en scène digne des plus beaux contes de fées.

L’histoire

Ce ballet, basé sur le conte de Charles Perrault, raconte l’histoire de la princesse Aurore, qui, le jour de son baptême, reçoit la bénédiction magique de toutes les fées du royaume, dont la Fée des lilas. Elles expriment chacune un souhait qui doit permettre à la princesse de devenir la plus belle femme, la danseuse la plus élégante, la chanteuse à la voix la plus douce et la meilleure musicienne.

Les réjouissances sont interrompues par l’arrivée de la méchante fée Carabosse, contrariée parce qu’elle n’a pas été invitée. Elle se plaint auprès du couple royal qui lui explique que c’est le maître de cérémonie, Catalabutte, qui est responsable de la liste d’invités. Carabosse lui fait son affaire mais cela ne suffit pas à apaiser sa colère. Elle jette une malédiction sur la princesse Aurore : le jour de son seizième anniversaire, la jeune fille se piquera sur un fuseau et mourra. Carabosse disparaît, laissant derrière elle des invités en état de choc. La Fée des lilas, qui n’avait pas encore offert son cadeau, ne peut qu’adoucir la malédiction lancée par Carabosse : la princesse ne mourra pas, mais dormira cent ans. Seul le baiser d’un prince amoureux pourra la réveiller.

La princesse Aurore grandit dans l’insouciance, et le jour de son seizième anniversaire, quatre princes viennent lui faire la cour. Après avoir dansé avec chacun d’eux, elle se rend seule dans le jardin, où elle rencontre une étrangère déguisée, Carabosse, qui lui tend un fuseau. Elle se pique et tombe, semblant morte. C’est alors qu’apparaît la Fée des lilas. Elle envoûte Aurore et tous les habitants du château : tout le monde s’endort et le château est ‘englouti’ par une forêt d’épines.

Cent ans plus tard, le prince Désiré chasse avec sa suite. Pris par l’ennui, il poursuit son chemin seul dans la forêt. Il y rencontre la Fée des lilas qui lui raconte l’histoire du château enchanté et de la belle Aurore endormie. Lorsque le prince la voit dans une vision, il tombe fou amoureux d’elle. La Fée des lilas lui montre le chemin du château entouré d’épines. Après de multiples efforts, le prince se fraye un chemin à travers les branches épineuses. Dans la chambre de la tour, il trouve la princesse Aurore et lui donne un baiser pour la réveiller, brisant ainsi la malédiction de Carabosse. Tout est bien qui finit bien : une grande fête de mariage est organisée avec de nombreux personnages de conte. Carabosse est là aussi, mais le cœur n’y est pas : elle doit faire face à son douloureux échec.

Bon à savoir

‘La Belle au bois dormant’ est le deuxième des trois ballets composés par Tchaïkovski. Les autres sont ‘Casse-Noisette’ et ‘Le Lac des Cygnes’.

La partition de ‘La Belle au bois dormant’ est considérée comme l’une des plus raffinées de Tchaïkovski, et il semblerait qu’elle soit la composition pour ballet préférée du compositeur lui-même. Tchaïkovski a d’ailleurs composé ses ballets à une période à laquelle la musique pour ballet ne servait en général qu’à accompagner la danse sans jouer un rôle essentiel. C’est notamment à Tchaïkovski que l’on doit cette évolution.

Le Ballet Mariinsky a donné la première de « La Belle au bois dormant » le 15 janvier 1890 au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. Le rôle de la méchante fée Carabosse était confié à un danseur masculin, ce qui est encore souvent le cas aujourd’hui.

Toutes les grandes ballerines ont dansé le rôle d’Aurore, dont les légendaires Margot Fonteyn, Pamela May, Moira Shearer et Svetlana Zakharova.

Compositeur : Pjotr Iljitsj Tchaikovksy
Chorégraphie : Jean-Guillaume Bart d’après Marius Petipa
Chorégraphie : Brigitte Derks
Dramaturge : Jean-François D’hondt
Libretto : Ivan Vsevolojski, Marius Petipa d’après Charles Perrault
Scénographie et costumes : Olga Shaishmelashvili
Compagnie : Yacobson Ballet
Orchestre : Music Hall Classical Orchestra

Prix des billets : 29, 39, 49, 61 et 69 euros.
Veuillez noter qu’il y a un coût de service supplémentaire de 2 euros par billet pour les billets achetés à la billetterie.

Calendrier

jeu. 09.05.2019 télécharger .ics pour votre application de calendrier

Portes - 19:00
Début - 20:00

Stadsschouwburg Antwerpen

en vente

Tele Ticket Service

ven. 10.05.2019 télécharger .ics pour votre application de calendrier

Portes - 19:00
Début - 20:00

Stadsschouwburg Antwerpen

en vente

Tele Ticket Service

sam. 11.05.2019 télécharger .ics pour votre application de calendrier

Portes - 19:00
Début - 20:00

Stadsschouwburg Antwerpen

en vente

Tele Ticket Service

dim. 12.05.2019 télécharger .ics pour votre application de calendrier

Portes - 14:00
Début - 15:00

Stadsschouwburg Antwerpen

en vente

Tele Ticket Service

Le vendeur mentionné ci-dessus est un canal de vente officiel. N’achetez pas vos billets sur le marché noir! Plus d’infos: I Love My Ticket

Prix de billets des événements récemment ajoutés.
Les prix récents comprennent les frais de paiement en ligne, les frais de service et les frais de livraison des billets électroniques.
En savoir plus ?

"La Belle au bois dormant" est organisé par Music Hall Classics